accueil

ORDRE D'AIGLECROISE: CHAMBRE DU CONSEIL

Chambre du Conseil

Chambre du conseil

 
La chambre du conseil secrète, où les 7 Maîtres de l'Ordre d'Aiglecroise prennent leurs décisions capitales.
 

Les Maîtres y accèdent par un passage secret, depuis la garde prétorienne. Le grand escalier à vis s'élève de 20 mètres à l'intérieur de la butte de la Citadelle impériale. La chambre du conseil, où se réunissent les 7 Maîtres Hin autour d'une table d'ébène, est une ancienne citerne que les architectes du palais croient condamnée, et que l'Ordre a fait minutieusement effacer des plans impériaux. Des matériaux ont été ajoutés derrière les murs et au-dessus pour améliorer l’isolation acoustique. La chambre se trouve sous la base d’une tour.
Peu de personnes, même à l'intérieur de l'Ordre, connaissent son existence.
 

À droite en arrivant sur le palier, le sanctuaire : lieu de repos où les Maîtres discutent de façon informelle, en attendant le début des conseils. Le Mur Est supporte près de 5 mètres d'étagères sur 12 rayons. Elles contiennent une quantité de flacons scellés à la cire, qui renferment le sang de tous les Maîtres Hin depuis les origines de l'Ordre, près de 7 siècles auparavant. Les flacons n'étant pas scellés sous vide, les microbes contenus dans l’air résiduel ont contribué à la lente dégradation du sang, transformant le contenu des plus anciens en poudre ocre.
Loin d'être morbide, « c'est un symbole du sang versé pour l'Ordre ». En attendant les conseils, les Maîtres Hin sont conviés à contempler la multitude de fioles, à se souvenir des efforts de leurs prédécesseurs. Aussi, s'ils sont tués et que leur corps n'est jamais retrouvé, au moins une partie d'eux-mêmes repose dans le sanctuaire aux côtés de leurs pairs.
Un seul flacon, paraît-il, a jamais été retiré...
 

De petites verrières dissimulées dans des anfractuosités du rocher offrent une vue dominante sur le Quartier Noble et la Cité d'Aiglecroise en bas.
 

La chambre du conseil abrite deux grandes cartes murales, de l'Empire et ses 13 provinces, et de la Cité impériale. Au fond, un conduit acoustique descend jusqu'à la grande Bibliothèque souterraine. Il est possible de demander des cartes particulières, que les aides hissent par le monte-charge.

Les baies sont orientées au Sud, et légèrement vers l’Ouest, laissant passer une partie du soleil couchant. La lumière doit d’abord pénétrer dans les cavités, puis traverser les baies camouflées de verre ambré, ce qui laisse souvent la chambre criblée de faisceaux et plongée dans des lueurs diffuses, le reste abandonné à la pénombre.