accueil

CHEVALIERS NOIRS 7

Chevaliers Noirs 7 - Destinée

Porté par une volonté implacable, un homme aveugle peut aller très loin

Chevaliers Noirs 7

 
 
 
 
Résumé
« Voici son anneau. Je ne vous ai pas amené sa main droite. »
Pâle, en proie à une colère sourde et glacée, Surt Johanson marche sur la caserne de l'Ordre.
Une seule personne compte désormais à ses yeux : Jared Loukota, le Maître Hin le plus redoutable de l'Ordre. Rien ni personne n'arrête Surt, qui livre un combat acharné contre Jared... qu'il perd, blessé grièvement.
Mais il se remet pour un deuxième duel, à l'issue duquel il est vaincu à nouveau.
Et qui le laisse presque mutilé, transpercé à l'abdomen des deux côtés. Même les médecins de l'Ordre estiment ne plus pouvoir le sauver, pensent qu'il est au mieux devenu infirme.
Mais il se rétablit en dépit de tout, porté par une volonté monstrueuse, le temps de dire leurs quatre vérités à ses pairs. Et après Jared, un fantastique périple va l'entraîner loin d'Aiglecroise, obsédé par une seule et même idée…
 
… jusqu'à un choc ultime.
 
Chevaliers Noirs, Volume 7, marque un nouveau tournant… où l'on voit derrière Surt Johanson, se profiler l'Homme Sombre. Alors que celui-ci entreprend un voyage hallucinant de pugnacité face à des maîtres d'armes, où les parts d'ombres grandissent jusqu'à un dernier choc… avant qu'autre chose ne se lève.
 

 

Destinée
 
À paraître

 

 

 

Destinée, ou une quête tout en noirceur et en soif d'absolu, nous entraîne face à des maîtres d'armes chevronnés qui vivent de leur épée, de leur science du combat.
Et nous montre un Surt Johanson hanté par une idée, une obsession : vaincre le Maître le plus implacable de l'Ordre.

 
 

 

 
 

Notes
  • L'histoire de toute la Saga Chevaliers Noirs est aussi celle d'un parallélisme entre Surt Johanson et Darius d'Olamus, bien avant qu'ils ne se rencontrent.
  • Jared Loukota, que nous découvrons pleinement dans ce Volume, est un maître de l'illusion qui dissimule des vices et travers inavouables. C'est ici que l'on mesure son ambivalence et sa face cachée.
  • Les maîtres d'armes du moyen âge enseignaient leurs techniques de préférence aux nobles, voyageant parfois de place en place. Ils ne divulguaient que rarement l'ensemble de leur enseignement, préférant en obscurcir le sens pour le réserver aux initiés. À une époque où de nombreuses personnes portaient des armes mortelles à la ceinture (massues, hachettes, couteaux, mais aussi épées avec des lames de plus de 90 centimètres, capables de trancher un bras), il était compréhensible de ne conférer aucun avantage à l'adversaire.
  • Un duel judiciaire quant à lui, permettait de départager deux partis adverses en justice, par un combat singulier. Il est resté en usage durant tout le moyen âge.
  • Ce qui arrive au cours de ce livre est discrètement annoncé dans le Volume 1, Chapitre 21 (même chapitre de l'Edition Vif-argent). Et surtout dans le Volume 3, Chapitre 17 (chapitre 52 de l'Edition Vif-argent)... Bien des interrogations, bien des remarques fugitivement évoquées et au sens cryptique, trouvent soudain leur explication dans ces pages.

 

 

Extraits
 
Chapitre
 
Toute la Saga